Aller au contenu


Primer - Esperblade

A METTRE A JOUR

  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 OrGy

OrGy

    Shallow Grave

  • Légendes
  • 3 906 messages

Posté 09 juin 2012 - 10:29

Image IPB

---------------------------------------------
SOMMAIRE


I. HISTORIQUE
1) Pré Ban de Mental Misstep - Stalkerblade
2) Post Ban de Mental Misstep – Stoneblade UWb
3) Post Dark Ascension - Esperblade

II. LE DECK
1) Concept général
2) Structure
3) Les cartes non jouées
4) Les adaptations

III. LES MU
  


---------------------------------------------


Ce Primer s'adosse à l'ensemble des échanges réalisés sur les précédentes listes Esperblade : Vous trouverez tous les éléments de discussion archivés ICI


I. HISTORIQUE


1) Pré Ban de Mental Misstep - Stalkerblade

A  l'origine, la première liste pouvant raisonnablement revendiquer le nom  d'Esperblade était un deck Tempo proche de Team America. Fort d'un  oubli relatif de Stifle dans un métagame rempli de Mental Misstep, le  deck a connu un succès appréciable en misant sur un nombre très élevé de  contres gratuits auxquels s'ajoutait une couche de défausse et le duo  Wasteland-Stifle pour punir les bases de mana déraisonnables. Le Kill  provenait généralement d'un Tombstalker protégé des anti-créatures  adverses ou du très classique jeton germe cramponné à son Battecrâne.

La  liste ci-dessous, designée par lolosoon et pilotée par votre serviteur a  signé un 7/0 en rondes sur un open Magic Bazar en 2011.



  

En  parallèle de cette version, plusieurs alternatives commencent à  apparaitre en misant sur Dark Confidant pour assurer le Card Advantage  et alléger les prérequis en noir du jeu, ce qui permet d'employer plus  de lands basiques et donc de rendre la structure globalement plus  robuste en miroir.


2) Post Ban de Mental Misstep – Stoneblade UWb

Avec la disparition de Mental Misstep et la rotation amorcée du métagame, le deck amorce un virage vers le contrôle Mid-Range.  A  l'instar de Stoneblade qui grimpe en popularité dans un métagame qui  redécouvre les vertus des decks contrôles après un long sevrage, le jeu  se veut une incarnation respectueuse du concept Stoneblade UW, intégrant  un splash noir lui donnant une certaine profondeur de sideboard,  d'excellentes réponses au miroir, au prix il est vrai d'une base de mana  affaiblie. Le tout nouveau Snapcaster Mage intègre la liste au coté de  Dark Confidant pour assurer le Card Advantage et le renforcement des  séquences de jeu pénalisant le plan adverse.

La liste ci-dessous termine 5ième et 9ième pilotée par fremen et votre serviteur lors d'un open de Magic Bazar début 2012.




Pour  autant l'environnement n'est pas globalement favorable pour Stoneblade  splash Noir. Avec la sortie d'Innistrad, le méta comporte désormais de  plus en plus de decks Tempo capitalisant sur le très puissant Delver of  Secrets. Cette petite perle entraîne l'apparition de deck agressivement  curvés comme Tempo Zoo et le retour de l'incontournable Tempo Tresh. Avec  une base de mana plus fragile que son équivalent UW Strict, le deck  peine face à des decks menés au front par une 3/2 évasive, sa stratégie  de stabilisation passant par l'enlisement au sol avec Batterskull. Le  fait que Tempo Zoo dispose post board d'outils comme Ancient Grudge pour  débarrasser le plancher des équipements salvateurs n'est pas pour  améliorer le tableau.  Fort heureusement, Innistrad a aussi amené Past in Flames et relancé ANT, qui est un Matchup bien plus favorable.  Le  deck confirme son ancrage dans le méta sans pour autant se démarquer  notablement des autres builds basés sur Stoneforge. Il manque peut-être  une mécanique permettant de temporiser jusqu'au Late Game face aux decks  les plus agressifs.  


3) Post Dark Ascension - Esperblade

A  la sortie de Dark Ascension, le deck acquiert une arme de choix avec  Lingering Souls. D'apparence assez quelconque, elle ne saute pas aux  yeux dans la liste. Pourtant, cette carte offre au jeu un atout  formidable. Tantôt flot continu de bloqueurs face à aggro, tantôt  pression « diffuse » pour le match miroir. Par « diffuse », j'entends  qu'un seul Lingering Souls pourra générer en deux temps 4 jetons Volants  1/1, ce que ne solutionnera pas efficacement un contre, un  anti-créature, un removal de masse ou un bounce d'arpenteur (suivez mon  regard) bien placé.  
Exit  les bobs qui prenaient la terre entière à la moindre apparition,  quelques ajustements sur la manabase et l'ajout d'une unique Intuition  pour comboter avec Lingering Souls ou Snapcaster Mage et voilà la liste  prête à se placer en haut des charts du méta.



Tom  Martell emmène la liste jusqu'à la plus haute marche du GP Indianapolis  face à 1212 autres listes. Depuis sa performance, la liste s'installe  durablement dans les métagames Américains et Européens au poste de liste  contrôle de référence.  


II. LE DECK


1) Concept général

Patience  et longueur de temps font plus force ni qui rage, telle pourrait être  la devise du joueur d'Esperblade. En effet, la stratégie du deck repose  désormais sur l'attrition et l'avantage en cartes. Quelque soit le deck  adverse, on cherche la confrontation de ressources, qu'il s'agisse de  cartes en main ou de permanents sur le champ de bataille. La raison de  ce plan de jeu est que le deck génère naturellement de l'avantage en  cartes au moyen de Stoneforge Mystic, Lingering Souls, Snapcaster Mage  et Jace. Les cartes qui accompagnent ce noyau constitutif sont les  meilleurs sorts de gestion de main et de créatures afin de se placer  idéalement dans l'optique de parties longues.  



2) Structure


Le Maindeck :


Les créatures :

4 Stoneforge Mystic :
Ce  jeu est avant tout un Stoneblade.dec aussi la première inclusion  obligatoire est la désormais incontournable Stoneforce Mystic. La carte  n'a plus besoin de présentation tant sa flexibilité et sa robustesse  sont largement éprouvées. Source de CA forçant l'adverse à la gérer  rapidement sous peine de devoir faire face à un Germe 4/4 Lien de vie et  Vigilance, incontrable et récursif pour ne rien arranger. Les 4  exemplaires ne sont pas négociables.

3 Snapcaster Mage :
Le  petit joyau d'Innistrad est fortement mis à contribution dans le deck,  qu'il soit dans un rôle de bloqueur surprise avec réutilisation d'un  Retour au pays en bonus, ou source de pression sur combo tout en  ajoutant une défausse supplémentaire. Sa présence permet notamment une  mini-toolbox Maindeck mais j'y reviendrai en abordant le cas  d'Intuition. Le nombre juste oscille entre 3 et 4.

1 Vendilion Clique :
Une  unique Clique qui vient s'ajouter à l'arsenal des contremesures contre  Combo et Contrôle. Porte à merveille Jitte au dessus des lignes  adverses, tout en exerçant un contrôle rigoureux sur la main adverse.  Certaines listes la délaissent pour le Geist de Saint Traft, ce qui  relève du choix de métagame (Punishing Fire/Grove of the Burnwillows).

4 Lingering Souls :
Techniquement  un sort mais plus logiquement qualifié de créature(s), la carte a  donné  à la liste sa maturité. Difficilement gérable, idéal pour lutter  contre les Planeswalker adverses (Jace et Liliana la supportent très  mal), la carte produit des jetons évasifs, fort capables de porter Jitte  et Batterskull ou de faire barrage devant un Jace à la besogne. Même si  la tentation d'en couper 1 peut être forte, c'est un choix très  (trèèèèèès) discutable tant la carte joue à merveille les rôles de kill  et de  rempart protecteur.


Les autres sorts :

4 Brainstorm :
Legacy  + Bleu + Fetchs = 4 Brainstorm. Je pourrais m'en tenir à la stricte  caricature mais ça n'apporterait pas d'éclairage sur l'importance de  Brainstorm dans la liste. Le deck générant un avantage en cartes  progressif, la carte va être primordiale pour enchainer les phases de  jeu de façon fluide, trouver les solutions adéquates et protéger les  cartes clefs de la discard (schématiquement, seuls Jace et Batterskull  valent d'être protégés). Esperblade opérant avec un peu de discard en  Maindeck, la prise d'information sur le contenu de la main adverse vous  orientera dans vos choix sur Brainstorm.

2 Ponder :
Les  mêmes remarques que celles sur Brainstorm s'appliquent ici. La carte  est certes moins puissante que Brainstorm mais contribue à la stabilité  de la structure significativement. Rien de trop impactant dans la liste  ne justifie qu'on en veuille plus de 2 mais descendre en dessous de ce  seuil se fait au prix d'un affaiblissement visible.

2 Inquisition of Kozilek + 2 Thoughtseize :
Les  deux cartes se considèrent identiquement : Un moyen peu cher de prendre  l'information sur la main adverse et d'écarter quelques menaces trop  pesantes. Il est important de comprendre que la collecte d'information  sur le MU et la texture de la main adverse est capitale pour un deck  disposant de réponses très efficaces et de nombreux cantrips pour les  trouver. Par ailleurs, la discard écartera ce que votre main ne peut pas  bien gérer en l'état. Le split 2/2 préserve efficacement les points de  vie tout en garantissant de toucher très fréquemment la carte voulue.

1 Batterskull :
Une  Baneslayer Angel payable en deux fois et jouable en 4 par le biais de  Stoneforge Mystic. Que demander de plus ? Qu'elle soit pseudo récursive ?  Accordé, mon enfant. Non, sérieusement, LA carte qui tient la baraque,  rien de plus, rien de moins.

1 Umezawa's Jitte :
La liste comporte 4 Stoneforge Mystic : Check !
La liste comprend des créatures évasives et en nombre : Check !
Ben,  voilà, la checklist n'a pas besoin d'être plus longue pour justifier le  papa de tous les équipements. Domine le board, soulage vos PV, termine  les races. Legendary !


4 Swords to Plowshares :
Tiens ? Encore une carte qu'il ne semble pas besoin de présenter…
Le  meilleur anti-créature disponible, rejouable à l'envie avec son copain  Snappy. Toi joues lui moins que quatre exemplaires dans liste, toi gros  problème ou alors méta toi bizarre.


3 Force of Will :
Le  spell n'a plus besoin de présentation. En revanche, sa présence en 3  exemplaires seulement dans la liste initiale de Tom Martell représente  un choix assumé qui doit être expliqué. La perception de Martell est que  le méta dans lequel il évoluait était relativement fair. D'où le choix  d'une stratégie d'attrition avec ce deck. En prolongement de ce choix,  l'idée que Force n'est pas une carte idéale quand on souhaite jouer à  qui s'érode le moins vite avec son adversaire. Dans ces conditions et  avec une liste robuste disposant de peu de sorts à passer « aux forceps  », 3 Force of Will accompagneront la discard et quelques autres  contresorts, sans trop devoir ni s'amputer la main ni s'essouffler.  

3 Jace, the Mind Sculptor :
« Jace, le sculpteur d'esprit  
Derrière jetons et Swords à l'abri,
Finira vite la partie. »

Bref,  je ne vous fais pas le topo, le gars fait tout et on a les moyens de le  défendre. Pas présent en 4 car nous avons d'autres angles d'attaque  exploitables, qu'en voir un seul nous suffira amplement et que nous  comptons aller facilement au-delà du tour 10 ce qui fait monter à plus  d'un sur deux les chances de le voir.

1 Spell Snare + 1 Counterspell :
En  parlant de sorts pour appuyer Force, deux « Hard » Counters  supplémentaires dans l'arsenal (Snare est plutôt considéré comme Hard  Counter par rapport à Daze ou Spell Pierce). Le split entre l'un et  l'autre peut se modifier à l'envie et certains argumentent qu'avec la  montée en puissance actuelle de Show and Tell, ces 2 slots pourraient se  fondre en 2 Spell Pierce, bien mieux positionnés.

1 Intuition :
Un  autre slot faisant débat. La carte permet en autres, le Lingering Souls  Trick (Intuition => Lingering Souls x3 = 8 Jetons à partir d'une  seule carte et 12 mana en plusieurs fois), le Snapcaster Trick  (Intuition => Snapcaster Mage x2 + un instant ou rituel souhaité), la  récupération en urgence de Jace ou Force of Will selon les besoins du  moment. Certains jugent random ce slot et voudraient tendre vers quelque  chose de plus carré et discipliné (rentrer une seconde Vindicate,  passer à 23 lands). D'autres estiment qu'au contraire, il s'agit là d'un  top deck fantastique, d'une arme versatile qui colle bien à l'esprit du  paquet. Chacun sera seul juge de la carte mais devra considérer qu'elle  permet notamment de diversifier le side grâce au Snapcaster Trick et  qu'elle définit la répartition de certains slots dans la liste, le  suivant tout particulièrement.

1 Vindicate :
Un  random slot de gestion de permanent, rarement inutile et récupérable  via le Snapcaster Trick. Cette carte répond efficacement à l'incapacité  chronique du jeu à interagir avec un permanent non-créature résolu.

A ce stade, nous voilà rendus à 38 cartes actives.
La  répartition en mana colorés conduit sommairement à un besoin de 15  sources de bleu, 11 de blanc, et 8 de noir, ce que réalise correctement  un mix de 9 Fetchs + 1 Scrubland + 3 Underground Sea + 3 Tundra + 4  Lands basiques dont 2 Îles pour s'accorder avec la densité plus forte de  cartes bleues dans la liste.
Martell  choisit pour ses deux derniers slots d'intégrer un Karakas et une Tower  of the Magistrate, ce qui offre des options contre Sneakshow (avant que  Griselbrand ne soit imprimé) et contre Stoneblade.
Le fait qu'on ne  puisse les trouver avec consistance me ferait leur préférer une paire  de l'un des deux ou simplement le retour de Wasteland pour gérer les  terrains adverses les plus pénibles.


Sideboard :


Le  side est un exemple de versatilité qui capitalise sur Intuition et les  cantrips pour densifer l'accès à des solutions qu'on veut plus  nombreuses et diversifiées qu'un side plus resserré.


1 Force of Will :
Le complément de ses 3 grandes sœurs MD pour mater Combo

1 Inquisition of Kozilek :
Le complément de ses 4 grands frères MD pour… Vous m'aurez compris.  

2 Spell Pierce :
Au cas où il subsisterait le moindre doute concernant Combo : Combo, on n'aime pas.  

1 Blue Elemental Blast :
De  nombreuses utilisations pour ce petit BeB solitaire, entre la défense  contre Blood Moon / Sulfuric Vortex / Seismic Assault / Sneak Attack  pour ne citer qu'eux, la protection additionnelle face à Price of  Progress et le bon milliard d'instant/Rituels pénibles en rouge (Grudge  ou autres anti-artos sur Batterskull me viennent en tête là tout de  suite).  

1 Darkblast :
Delver/Confidant/Xantid/Lavamancer/Mother  of Runes/Hierarch/Bird/Dryad/Les Elfes/Snapcaster Mage/Thalia, je  m'arrête ou je continue ? Avec les cantrips, nous avons en outre un  moyen de dredger les draws médiocres pour se concentrer sur l'essentiel.  A coché « Like » sur la page Facebook d'Intuition.

1 Disenchant :
Le deck se dote d'un moyen de gérer les enchants et artefacts pénibles qu'il ne peut  gérer qu'avec Vindicate MD.

1 Engineered Explosives :
Un  sweeper modulable qui fait sauter les mothers et de très nombreux  autres permanents. Le fait qu'il ouvre à des potentiels 2 pour 1 ne  gâchera rien. A noter qu'il vous faut connaître un trick avec EE dans un  méta comportant Thalia : Si vous souhaitez raser les CC2 de votre  adversaire, mettez EE en pile en déclarant un CC de 1 puis payez le mana  supplémentaire requis par Thalia avec un mana d'une couleur différente  de celui utilisé pour payer le X=1. Vous obtiendrez un Engineered  Explosives chargé à 2 pour le même coût que si Thalia n'était pas en jeu  (les même considérations s'appliquent pour EE à 1 compteur qu'on jouera  pour X=0).

2 Perish :
Bant,  Elfes, Maverick, Nimble Mongoose n'ont pas coché « Like » sur sa page  Facebook. CA potentiel, synergique avec l'esprit de la liste, tout ça  quoi.

3 Surgical Extraction :
Reanimator  et Dredge sont des menaces bien réelles dans le méta et 3 slots me  semblent le minimum strict dont on doit disposer pour faire bonne  mesure. Bien sûr, pour ceux du fond qui n'avaient pas suivi, un sort  coutant :bp: est effectivement plutôt agréable avec Snapcaster Mage.

1 Sword of Feast and Famine :

Bant,  Elfes, Maverick. Tout deck susceptible de nous mettre sous Choke mérite  une petite attention gentille de notre part aussi. La carte est un  pis-aller contre Combo, un peu lente mais plus envisageable  qu'alternativement Batterskull (utile face aux tokens d'Empty the  Warrens) ou Jitte (utile face à Xantid Swarm).

1 Zealous Persecution :
Non,  la carte n'était pas prévue uniquement pour le mirror. Elle était avant  tout destinée à enfoncer encore Maverick et Elfes. Mais bon, en mirror  aussi, c'est rigolo. Et vu que le deck est présent, on ne regrettera pas  d'avoir cette solution en side.


3) Les cartes non jouées


Stifle :
La  carte est simplement en décalage dans un deck lorgnant fortement sur le  contrôle et la guerre d'attrition. Bien souvent, on laissera volontiers  l'adversaire fetcher, chercher son équipement sur SFM: Nos sorts  doivent générer des avantages qualitatifs ou quantitatifs, ce qui n'est  pas le cas de Stifle. Laissons donc l'arme des joueurs de tempo à ces  mêmes joueurs.

Hymn to Tourach :
Je  parlais au niveau de la manabase de la densité de carte plus marquée  vers le bleu. Feu StalkerBlade abusait de HtT pour assurer son CA et  mettre l'adversaire sous pression avec Stifle pour se protéger des  Wasteland et faire du denial. Le deck s'est « assagi » depuis et  souhaite voir les parties durer. Pour voir les parties durer, il ne faut  pas se décomposer face à Wasteland, d'où une manabase plus raisonnable,  supportant moins facilement les BB d'Hymn en early game. Une perte  déplorable mais illustrant à merveille la stabilité recherchée au  détriment du spectaculaire.

Delver of Secrets :
La  carte impose un style de jeu assez divergent de l'aggro contrôle  souhaité ici. Le nombre de Rituels et Ephémères du paquet (27/60) se  prête pourtant bien à l'exercice mais il s'agit d'une créature  agressive, qui ne donnera son plein potentiel que dans un build  résolument orienté Tempo. Un build Uwb l'incluant est bien entendu  possible (on en a récemment aperçu en top du BOM) mais le paquet devra  inclure des éléments de maitrise du tempo, par le biais de Daze,  Wasteland et bien sûr Stifle.

Geist of Saint Traft :
L'alter  ego de Clique MD, certains l'aiment pour la vitesse de finish qu'il  procure en MU Contrôle, d'autres déplorent un 2/2 pour 3 dans les  rencontres aggros. Selon le méta, il me semble pouvoir être qualifié de  vraie bonne inclusion ou d'hérésie. A vous de voir dans quelle mare vous  pataugez.

Repeal :
La  carte génère de jolis tricks avec Snapcaster Mage : Joue, Bloque,  Bounce puis Pioche, rincez, recommencez. De plus elle constitue une  vraie plaie pour les joueurs aggros, qui perdront leur ligne de front  sans qu'Esperblade ne ralentisse son développement. La liste est  malheureusement trop serrée pour accueillir cette carte, plus ciblée  qu'il n'y parait, alors qu'à coté d'elle siège Vindicate qui a le mérite  de ne pas faire de détail.

Unearth :
Presque  tout ce qui est dit ci-dessus s'applique ici : De très jolis Tricks  avec Snapcaster Mage et Intuition, mais rien que la liste ne sache faire  déjà très bien en l'état. Si on veut malgré tout se laisser tenter, on  songera à Geist of Saint Traft qui constituera une cible rêvée après que  l'adversaire lui ait collé tous les chump blockers de la planète sur le  dos.

Spell Pierce :
Un  oublié de jadis dormant en réserve et qui, à la lueur du glissement du  méta vers Sneakshow, pourrait bien redevenir un choix de référence pour  le MD.

Elspeth, Knight-Errant :
Si  un slot résolument contrôle doit être ouvert dans la liste, c'est  clairement Maman qui s'y collera. Big Mama est un monstre dans les MU  qui dorment avec toutefois un coté lent assumé, raison qui avait conduit  Martell a l'écarter pour rester sur une liste la plus équilibrée  possible.

Mishra's Factory :  
La  liste est trop colorée pour supporter un troisième land gris, sans  quoi, Mishra aurait fait bonne figure en compétition avec Wasteland.  

Wasteland :  
On  en parlait, nous y voici : Wasteland peut être envisagée actuellement  comme un remplacement à Tower of the Magistrate qui perd de sa  pertinence en méta non Stoneblade. Inutile de l'envisager pour du mana  denial : Wasteland ne servirait qu'à couper certaines cartes qui gênent  la stratégie du jeu (Maze of Ith, Grove of the Burnwillows, Tower of the  Magistrate) sans se faire contrer. Cette inclusion a d'ores et déjà été  pratiquée dans de nombreuses listes performantes, même si le méta  actuel donnerait plus envie de caser un second Karakas en MD.

Ghastly Demise / Path to Exile :
Choix  potentiels en SB, mais en MD il leur est difficile de se comparer à  Swords to Plowshares et la liste fonctionnant correctement face à aggro,  4 slots seulement sont ouverts. Si vous avez vos habitudes à des tables  où ça cogne, songez à en ajouter un ou deux exemplaires en MD en  faisant sauter des slots trop contrôle (Vindicate).  

Tombstalker :
Dans  une certaine mesure les objections formulées concernant Delver  s'appliquent ici. Une créature très bien mais qui se jouerait à  contremploi dans la liste. Moins simple à alimenter par ailleurs que  Delver à flipper.  

Dark Confidant :
Je  termine par le grand absent, symbole d'une approche révolue. Dans un  environnement aggro il mangeait tous les blasts de la terre, dans un  environnement contrôle, tous les anticréatures imaginables, mais malgré  cela il continuait à être joué. Son départ s'est produit avec l'arrivée  de Lingering Souls qui, non contente de rehausser la curve de la liste,  le suppléée dans la génération de card advantage avec de meilleures  garanties de résultat.
Bye bye Bob, tu nous auras fait passer de très bons moments.  




5) Les adaptations

Pour  illustrer la flexibilité du concept, je ne résiste pas au plaisir de  vous présenter deux approches qualifiables d'Esperblade, bien que tout  dans leur finalité les sépare.



Pour  commencer, la fameuse liste Esper Tempo, mutation Aggro de la liste  initiale, avec une maîtrise du Tempo au détriment des éléments les plus  lourds de la liste (Jace/Vindicate) et de la discard.
Le side  reflète le besoin d'apprendre à gérer les permanents, avec notamment 2  Disenchant pour interagir avec le board adverse autrement qu'en  dégommant des créatures. Dominer le board, ralentir l'adversaire et  gagner la course entre decks tempo au moyen de SFM+Batterskull,  programme séduisant, non ?

Envie de voir l'envers du décor ?




Après  la frange Aggro, voici la frange contrôle. Un deck mieux positionné  pour aborder le mirror et les MU aggros de façon générale, avec la  sortie d'une discard, d'un Jace, d'Intuition, d'un Ponder et Vindicate  pour Elspeth, Zealous Persecution, EE et une Ruines de l'Académie qui  jouera le rôle de source de mana additionnelle jusqu'à commencer la  remontée des EE ou Batterskull/Jitte que l'adversaire nous aura géré,  pensant s'en débarrasser pour de bon.



III. LES MUS

Tables de Side à compléter

ANT/TES

  Affinity

  Bant

  Burn/Boros Sligh

  Dredge

  Elfball


  Mirror

  Gobelins

  High Tide

  Hive Mind

  Junk

  Maverick

  Merfolk

  Mirror

  Reanimator

  Sneak Show

  Stax/MUD

  Stoneblade


  Tempo Tresh

  Tempo Zoo

  Zoo

Image IPB

 Apocalypse666, le 09 septembre 2014 - 09:27 , dit :

Personne ne me croit mais ma nana est plus âgée que moi :(

 OrGy, le 09 septembre 2014 - 09:28 , dit :

Ça doit être dur à vivre les remarques des parents d'élèves quand tu la déposes au collège.





Aussi étiqueté avec A METTRE A JOUR