Aller au contenu


Muddy Waters, le bleu dans tous ses états

le bleu sans brainstorm retour aux bases magic dans les années 90

  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Retr0Nem0

Retr0Nem0
  • Membres
  • 30 messages

Posté 28 février 2017 - 17:22

Bonjour à la communauté Legacy,

Je vous présente « Muddy Waters » (pour "eaux troubles" avec le bleu et les artos, le musicien et pour la référence à Mud). C’est un deck sans prétention, qui correspond plus à un exercice de style qu'à un un deck compétitif. Le pitch : comment jouer bleu en Legacy, sans jouer Brainstorm et compagnie, et donc comment repenser le bleu en Legacy ? (un peu à la façon du Cube Mtgo qui bouscule les archétypes traditionnellement associés aux couleurs).

Pour commencer, les 75:

Spoiler

La philosophie:

Muddy Waters est un deck à la fois contrôle-prison et agressif.

La partie agressif et kill repose sur :

- la combo Mimic + Dreadnought ou Trickbind + Dreadnougt
L’avantage de cette combo c’est que les catalyseurs (Mimic et Trickbind) restent utile individuellement, le premier comme simple body (bof) et le deuxième comme une Stifle surprise, qui ne manquera pas de faire rire Storm ou les fetchs de votre voisin.

- True Name : simple et efficace

- Jace, qui peut arriver t3 avec les sol-lands

- Back to Basics : qui fonctionnent comme une carte prison, et souvent comme un kill. Nos seules lands vraiment impactés étant les Tomb, on peut la jouer sans réel problème étant donné son impact sur certains match’up.

La partie prison-contrôle :

Rien de très nouveau ici, on retrouve le duo Chalice-Trinisphère, plus quelques cartes surprises qui peuvent faire leur petit effet : Shackles et Dismember pour contrôler le plateau et Daze par-ce que pourquoi pas (on joue des Iles après tout…).


Après test, je trouve le deck plaisant à jouer, c’est assez rafraîchissant de jouer bleu avec Chalice. Nos adversaire comprennent généralement jamais ce qu’on joue, et on a pleins de free-win grâce à ça, avec des Chalices qui tombent de nulle part, ou des Mimic-Nought venu de l’espace.
Dreadnought fonctionne évidemment mal avec Chalice, mais si on joue Chalice et qu’il passe, il sera soit détruit soit gagnant, donc au final, ça ne m’a pas posé trop de problème. Et puis si vous êtes un champion, vous pouvez toujours Trickbind le trigger du Chalice, pour passer votre Nought, sacrifier la Mimic (ou jouer un second Trickbind), comme ça vous aurez une anecdote de jeu croustillante à raconter entre les rondes… casual as usual.

Bref, pour le plaisir du deck-building fantaisiste, n’hésitez pas à venir causer du deck et à proposer des améliorations, compétitives ou complètement fun.

Merci de m’avoir lu.

Modifié par Retr0Nem0, 28 février 2017 - 17:23 .

Aberration insectoïde